Annuaire des sections

AUSTRALIE (AMBASSADE D')


BOUTIQUES DE GESTION Paris Ile-de-France


CANADA (AMBASSADE DU)


CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS

 



CENTRALE CANINE

Unique en France, la Centrale canine est une association loi 1901 créée en 1882 par un groupe de cynophiles à Paris. Sous la tutelle du Ministère de l’agriculture, elle a pour vocation d’enregistrer et gérer l’état civil des chiens sur le territoire français (certificats de naissance, pédigrées, immatriculations…), et tire ses revenus uniquement de ces services payants. Depuis les années 90, elle a transféré son siège dans des locaux très spacieux à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). 24 fédérations existent dans les régions, gérées par des équipes bénévoles. Les salariés sont donc tous au siège d’Aubervilliers, soit une centaine de personnes, dont 85% de femmes et 25% de cadres.
La section syndicale SMA-CFDT est née en 1998, à l’occasion de la signature de l’accord RTT. Depuis, elle a su négocier son maintien alors que la direction voulait le dénoncer en 2006.
Par ailleurs, sous des prétextes anecdotiques (peur d’une potentielle concurrence, obstruction du ministère de tutelle, nouvelles prérogatives des vétérinaires…), la direction a accordé des augmentations collectives dérisoires aux salariés depuis 10 ans !
Parallèlement, les salariés subissent depuis des années les effets secondaires et les dysfonctionnements de gros travaux d’équipement et d’investissements pharaoniques en systèmes informatiques et téléphoniques.
Devant de telles dépenses, les instances représentatives du personnel ont voulu mieux comprendre les comptes de l’association. Ils ont mis en œuvre trois audits en 10 ans !
On assiste dans le même temps à une dégradation des conditions de travail liée à un durcissement de l’encadrement. Cette situation a conduit les élus du personnel à lancer un chantier sur la prévention des risques psychosociaux.
Stabilité et constance, un gage de longévité
Depuis sa création, la section syndicale SMA-CFDT compte un nombre substantiel et stable d’adhérents. Sa déléguée syndicale voit cette adhésion massive des salariés dans leur prise de conscience qu’il fallait créer et maintenir une démarche collective de revendication.



CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS D'ENTREPRISE


Centre National d'Information sur les Droits des Femmes (CNIDFF)


Centre Régional d'Information et Prévention du Sida (CRIPS-Ile-de-France)

Le SMA-CFDT a fait sa première apparition au CRIPS en 1999, pour négocier et signer l’accord RTT. Puis, plus rien, aucune présence syndicale jusqu’en 2007.

Cette année-là, on peut témoigner de la grande dynamique avec laquelle la section syndicale SMA-CFDT fut créée, dans un élan quasi unanime, et de concert - soulignons-le - avec un autre syndicat. Il fallait très vite faire face aux dysfonctionnements internes, à la dégradation réelle et inquiétante du climat social et des conditions de travail. Mais que s’était-il donc passé ?

Un peu d’histoire…

Créé en 1988 à l’initiative du Conseil régional d’Ile de France, qui le finance toujours aujourd’hui à 90%, le CRIPS est dédié à l'origine à l’information et la prévention du sida ; son champ d’action s’étend aujourd’hui à de nombreuses problématiques de santé, en particulier chez les jeunes. Fort de son succès, le CRIPS se développe, étend ses compétences à l’international, recrute et diversifie ses services. Au milieu des années 2000, une cinquantaine de salariés exercent leurs métiers de conseil, de formation, de prévention autour d’un fonds documentaire riche et unique dans son domaine.

Comme on pouvait s’y attendre, ce développement rapide ne s’est pas fait sans dommages : méconnaissance du droit, management au stress ou à l’affect, réduction progressive des espaces d’expression, gestion opaque des carrières et des salaires, hiérarchie pyramidale et services cloisonnés, compétences bridées, ambiance délétère persistante... Bon nombre des salariés sont partis vivre leurs métiers ailleurs !

En 2007 la section a vu deux de ses membres élus au tout nouveau CE, et deux autres au CHSCT nouvellement créé dans la foulée.

Mais en 2008, la persistance des tensions au sein de l’association a entraîné de nombreux départs.

Depuis 2009, la section SMA-CFDT, considérablement réduite, ne compte plus de représentants du personnel à l’exception de sa déléguée syndicale, présente au sein de la délégation unique. Le renouvellement régulier du personnel rend difficile le matien d'une dynamique syndicale.

Aujourd’hui ?

Cette  présence, si réduite et fragile soit-elle, n'en reste pas moins un vrai investissement qui entretient le sens donné à cet espace de dialogue social. Tout est encore mobilisable !



CHAMBRE DE COMMERCE INTERNATIONALE

 



CITÉES UNIES FRANCE


Page(s):  1  2  3  4  5  6  7 

Réalisation Azimut Communication © 2007
mentions légales