Nouvelles

RÉPRESSION ANTI-SYNDICALE A L’UIC

Quand les relations sociales déraillent…

Ce texte a été distribué lors du rassemblement de soutien aux représentants du personnel de l'UIC, le 7 mai 2015, devant le siège de l'UIC à Paris.

Les représentants du personnel au sein de l’Union Internationale des Chemins de fer (UIC) se heurtent depuis de longs mois à de multiples entraves dans l’exercice de leurs mandats, à des tracasseries constantes dans leurs fonctions professionnelles, à des intimidations répétées voire à des mises en cause publiques. 

La direction de l’association semble avoir décidé de faire de l’autoritarisme un mode de gouvernement, refusant tout dialogue social et générant un mal-être grandissant au sein du personnel.

Une seule réunion du CHSCT l’an dernier, des réunions de Comité d’Entreprise à la périodicité très aléatoire, une Négociation annuelle en panne… Ces violations ont été à plusieurs reprises relevées par l’Inspection du travail ; leur récurrence a convaincu le CE d’engager en juin 2014 une procédure judiciaire pour entrave au fonctionnement des institutions représentatives du personnel. 

Un nouveau seuil vient d’être franchi dans la répression: les déléguées syndicales CFDT et CFTC ont été convoquées le jeudi 7 mai à un entretien préalable à licenciement ! Parallèlement, des plaintes sont déposées contre elles pour « diffamation » ! 


Rappelons que l’UIC a déjà été condamnée par les tribunaux en 2011 et 2012 pour des faits de discrimination et de harcèlement à l’encontre de notre déléguée syndicale. 

Aujourd’hui, engagé dans une surenchère agressive, l’employeur récidive.

Le directeur de l’UIC a l’étrange lubie de s’imaginer poète : force est de constater qu’en matière de relations sociales son style reste d’un prosaïsme particulièrement rudimentaire. Le personnel de l’UIC et leurs représentants méritent mieux que la violence de ce caporalisme obtus.

Contre les atteintes à la liberté syndicale et au respect des personnes, nous soutenons les élues visées par ces procédures abusives.




Négociation annuelle au Secours Catholique

Vers un constat de désaccord ?

La section CFDT du Secours Catholique déplore l'attitude peu constructive de la Direction dans le cadre de la Négociation annuelle engagée depuis plusieurs semaines, notamment en ce qui concerne la politique salariale. Les ultimes propositions présentées par la délégation du SMA n'ont pas été retenues. Sauf revirement improbable de la part de l'employeur, la CFDT s'apprête donc à signer un Procès-verbal de désaccord. Les deux autres organisations syndicales représentatives la rejoignent sur cette position.


Document à télécharger : [pdf] Propositions CFDT et constat de désaccord (926,82 ko)

Dialogue social : la section des collaborateurs de députés demande rendez-vous au Président ACCOYER

La négociation nationale interprofessionnelle sur la représentation collective du personnel dans les TPE-PME ayant échoué avec le retrait du Medef et de la CGPME, le Ministre du travail a annoncé le dépôt prochain d'un projet de loi.

Ce texte devant porter notamment sur l'échelon du dialogue social dans les structures employant moins de 11 salariés, il intéresse les collaborateurs parlementaires de députés et de sénateurs.

Mais rien ne nous assure que nous entrerons dans son champ d'application : tout dépendra de la volonté politique de nos employeurs en tant que législateurs.

C'est le sens de la tribune  que nous avons publié dernièrement dans la Revue d'Etude Politique des Assistants Parlementaires (REPAP) dont vous trouverez le lien ci-dessous.

C'est aussi à ce sujet que nous avons demandé par courrier le 22 février au Président de l'Assemblée nationale, Monsieur ACCOYER, de nous accorder un entretien (le courrier est téléchargeable ci-dessous).


REPAP n° 5
Document à télécharger : [pdf] Courrier au Président Accoyer - 22 février 2010 (82,78 ko)

Les contrats aidés 6 mois après

L’insertion professionnelle, six mois après la sortie de contrats aidés : une analyse des salariés sortis en 2007 de CIE, CI-RMA, CAE et CAV.

Premières informations, premières synthèses de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES).

N°45.1, novembre 2009


Document à télécharger : [pdf] bilan DARES (168,86 ko)

La section des collaborateurs de députés écrit aux députés

pour les sensibiliser à l'importance de la santé au travail de leurs propres collaborateurs

Le 8 juillet dernier, nous avons écrit aux 577 députés pour leur rappeler quelques-unes de leurs obligations en tant qu'employeurs individuels vis à vis de leurs collaborateurs.


Document à télécharger : [pdf] Courrier aux députés sur la santé au travail - 8 juillet 2009 (634,13 ko)

NON au fichage sécuritaire

EDVIGE ressuscitée !

Un décret du 16 octobre 2009 crée deux clones du fichier EDVIGE

doc.jpg

" SUSCEPTIBLES DE TROUBLER L’ORDRE PUBLIC "

Parce qu’un délégué du personnel ou un élu de Comité d’entreprise n'est pas un délinquant en puissance
Parce que l’exercice d’un mandat syndical ne doit pas faire de nous des suspects
Parce que dans une société démocratique l’engagement civique, associatif ou politique n’a rien d’une anomalie
Parce que la solidarité n’a pas à être entravée par des logiques policières

Le Syndicat CFDT des Mouvements & Associations a soutenu la campagne pour le retrait du fichier sécuritaire EDVIGE et s'associe aux initiatives lancées contre ses petites soeurs plus ou moins jumelles nées le 16 octobre 2009....


informations sur la campagne

Réalisation Azimut Communication © 2007
mentions légales