Annuaire des sections

AGEFIPH


AGENCE RÉGIONALE DE DÉVELOPPEMENT Ile-de-France


Aide et Action

L’association Aide et Action est née en 1981 en France. A visée internationale, cette association a pour objet de mettre en place des projets éducatifs dans ses 24 pays d’intervention, de sensibiliser les publics aux enjeux de la solidarité internationale par l’éducation au développement et à la citoyenneté mondiale et d’appuyer les actions internationales en déployant un important dispositif de mobilisation et de collecte En France, elle mène des programmes pour favoriser l’accès à une éducation de qualité pour tous, en luttant contre l’exclusion éducative.
En décembre 2008, l’association remplissant les conditions requises, une délégation unique du personnel (DUP) est élue pour la première fois.
A l’automne 2012, Aide et Action France emploie environ 45 salariés et mobilise près de 350 bénévoles au sein de 40 équipes sur tout le territoire français. Au 1er octobre 2012, la DUP représente encore un peu plus de 55 salariés, ceux de Aide et Action France et quelques salariés de sa direction internationale à ce jour encore basés en France. Tous ces contrats de travail ressortent, à cette date, du droit du travail français.
Pour mettre en application une résolution votée en Assemblée Générale en 2007 concernant l’internationalisation de l’association, Aide et Action déplace en 2012 le siège de sa direction internationale dans le canton de Genève. 17 postes de travail sont concernés par ce changement. L’opération ne se fait pas sans douleur (ruptures conventionnelles multipliées, passage énigmatique du droit français au droit suisse…).
La DUP - une seule élue -, et le CHSCT - 2 membres - se battent pour tenter de maintenir l’équité.
Un contexte économique global difficile, une gestion souvent maladroite des ressources humaines, en parallèle d’une situation financière pour le moins délicate de l’association, sont autant de raisons pour inquiéter la DUP sur l’avenir de l’emploi chez Aide et Action.



AMBASSADES ET REPRÉSENTATIONS ÉTRANGÈRES

Le SMA prend en charge la défense et la syndicalisation des salariés consulaires, c'est-à-dire des personnels administratifs et de service employés par les représentations diplomatiques étrangères en France : ambassades et consulats, délégations nationales auprès de l'OCDE, de l'UNESCO, etc.

La situation de ces personnels est très contrastée d'une ambassade à l'autre, certains diplomates tentant de tirer parti de leurs privilèges et immunités pour s'affanchir du respect des textes applicables. Rappelons qu'en l'espèce - et à quelques restrictions près - c'est le code du travail français doit régir les contrats de travail de ces salariés.

On rencontre parfois des cas de violations flagrantes des règles légales (non-paiement des cotisations sociales, absence de bulletin de salaire, non respect des règles d'hygiène et de sécurité, horaires de travail...).

Par ailleurs, la plupart des salariés d'ambassades se voit refuser la possibilité de disposer de représentants et d'instances de dialogue social. Dans ces conditions, l'action syndicale revêt des formes particulières, certains de nos adhérents ne pouvant pas s'organiser selon les modalités habituelles au sein de l'entreprise (section syndicale, délégués du personnel...).



Amnesty International France

D’origine anglo-saxonne, la section française de l’association Amnesty International a été créée en 1971. Son objet initial était et reste la lutte contre la torture, la peine de mort, la défense des prisonniers d’opinion et, plus récemment, la protection des de droits civils et politiques. C’est en lançant des pétitions auprès du grand public qu’elle exerce une force de pression, lobbying, de recherche et de dénonciation vis-à-vis des Etats, des entreprises et des institutions financières. L’association emploie 75 salariés, dont les trois quarts sont des cadres et une majorité de femmes. Environ 350 bénévoles oeuvrent pour Amnesty International France.

Sa section syndicale SMA-CFDT a été créée en 1994.
C’est une petite instance représentative, du fait d’une grande indépendance individualisée des salariés vis-à-vis des institutions syndicales ou politiques. La CGT existe dans l’entreprise depuis 2008, mais le SMA-CFDT reste majoritaire.

Sa première réussite fut l’accord RTT, souple, avantageux, et créateur 3 emplois.

Ces dernières années, les élus du personnel ont dû faire face à une discontinuité de la direction générale. Le passage de quatre directeurs en une douzaine d'années et, entre deux, de longues périodes sans management, ont mis à mal la réalisation des projets et la gestion du personnel.

Cependant, à force de négociations de longue haleine, le SMA-CFDT a obtenu l'élaboration d'une politique salariale, déclinée notamment dans la révision totale de la grille des salaires, mise en œuvre depuis janvier 2010.

Depuis quelques années, frileuse face à la conjoncture économique, la direction refuse de créer des postes en CDI et accumule les CDD et le portage salarial, y compris pour des missions sur des campagnes prioritaires ou activités pérennes. Le SMA-CFDT va devoir intervenir. Il a son mot à dire sur ce mode de fonctionnement démotivant et qui met en situation de précarité les salariés concernés.



ARENE


ARGENTINE (AMBASSADE D') + Mission logistique en Europe


Association des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT)


ASSOCIATION PRIMO LEVI

L'Association Primo Levi (créée par un groupement interassociatif en 1995) accueille des personnes qui ont été victimes de violences poitiques et de tortures dans leur pays d'origine. L'association gère un centre de soins (avec une équipe pluridisciplinaire) à Paris et mène des actions de plaidoyer, de communication, de formation. Elle oeuvre en partenariat avec des associations et centres de soins, français et européens, travaillant dans le même domaine. L'association emploie une vingtaine de salariés (majoritairement à temps partiel). Les bénévoles occupent principalement des postes administratifs. Les premières déléguées du personnel  ont été élues en décembre 2007. La CFDT a constitué une section syndicale quelques mois plus tôt. Un des objectifs est de doter les salariés d'un accord collectif.



ATAGH (ASSOC° TRANSPORT GRANDS HANDICAPES)

 



Page(s):  1  2  3  4  5  6  7 

Réalisation Azimut Communication © 2007
mentions légales